Menu Close

Une place pour la recherche

Syprès propose une démarche de Recherche et Développement pour imaginer, expérimenter et développer de nouveaux services funéraires et de nouveaux accompagnements sur la mort et le deuil.

Imaginer l’innovation dans le secteur funéraire et plus largement sur la mort, le deuil ne va pas de soi. Le véritable déni de la mort dans notre société, mais aussi les habitudes du secteur, les représentations culturelles sont autant de freins et d’obstacles à la création de nouvelles solutions en phase avec les attentes et les besoins non-exprimés des populations.

Tout l’enjeu consiste à rassembler des acteur·ice·s de la recherche et des metteur·euse·s en œuvre de projet, mais aussi des designers, des artistes et l’ensemble les acteurs impliqués par le projet : pour construire une démarche d’innovation sociale commune.

Cette action s’apparente à celle d’un « Living Labs » (labos vivants) parce qu’elle est axée sur l’humain en tant que citoyen, habitant et usager (« human-centered). En étant pleinement intégré dans le processus de co-création de nouveaux services, il en devient un acteur clé qui participe et expérimente de nouvelles solutions en rupture avec les pratiques existantes.

Les premières actions consistent à expérimenter et développer de nouveaux services avec les hôpitaux (soins palliatifs), les EHPAD, mais aussi les proches et l’ensemble des sociétaires de Syprès.

C’est un processus de co-création pour imaginer de nouvelles formes d’activités  :

  • événements publics (séminaires, « cafés mortels », formations, colloques),
  • cérémonies,
  • hommages (à date anniversaire, dans les établissements où ont lieu les décès…),
  • accompagnements (tâches administratives, rangement, deuil…).