Changer de regard sur la mort

Oser porter un autre regard sur la mort consiste à agir sur l’ensemble des temporalités qui entourent le moment du décès et des obsèques. Pour commencer, il s’agit de libérer la parole sur le sujet et d’inventer des accompagnements pour des besoins non couverts.

CAFÉS MORTELS

Le Café Mortel est un espace pour celles et ceux qui se sentent concerné.e.s ou s’interrogent sur le deuil et la mort. C’est un moment de partage où chacun.e peut s’exprimer, être écouté.e sans aucun jugement, ni commentaire. C’est un temps où on peut témoigner de son vécu à « bâtons rompus ».

Il n’y a pas de thème imposé : le moment se forme à partir de ce qui émerge.

Ce n’est ni une démarche thérapeutique, ni une démarche intellectuelle mais simplement un lieu pour se retrouver, pour sortir du silence ce sujet tabou, le temps d’un café.

N’hésitez-pas à solliciter l’équipe d’animation des Cafés Mortels de Syprès pour programmer un café mortel en collaboration avec votre association, entreprise ou collectivités.
Consultez les dates des prochains cafés mortels

L’origine du Café Mortel

Le concept du café Mortel est né en 2004 en Suisse. Bernard Crettaz, sociologue et anthropologue Suisse, souhaitait ainsi renouer avec la tradition païenne des repas de funérailles, où les vivants resserraient leurs liens tout en lâchant ce qu’ils avaient sur le cœur. Pallier les lacunes d’une société du bonheur et de la consommation obligatoires, qui a chassé la mort des représentations et des discours, obligeant ceux qui restent à s’enterrer avec leurs secrets. « Dans cette communauté provisoire, on peut tout ou ne rien dire ; (…) On n’est obligé à rien et c’est pour cela qu’on peut beaucoup se permettre y compris d’immenses éclats de rire comme dans les repas d’enterrements ou les fêtes mortuaires », écrivait-il.

RÉDIGER SES VOLONTÉS

Syprès vous aide à rédiger vos volontés funéraires, afin que vos proches puissent connaître vos choix au moment de vos funérailles.
Prévoir ses obsèques avec Syprès (sans souscrire d’assurance)

C’est important d’anticiper ce moment pendant que vous êtes en bonne santé et en pleine possession de vos moyens. La rencontre se déroule alors dans une ambiance plus sereine, dans un contexte de réflexion plus éclairée de votre part et dans un objectif de consensus pour votre famille.
Prévoir vos obsèques, c’est faire le choix de laisser à vos proches une image qui soit en accord avec ce que vous êtes et ce que la vie représente pour vous, en harmonie avec vos valeurs, vos convictions philosophiques et religieuses.

5 raisons de prévoir vos obsèques :
• Faciliter les choix pour votre famille et lui indiquer vos volontés.
• Permettre à vos proches de vivre une cérémonie d’adieu à votre image, selon vos convictions philosophiques et spirituelles.
• Choisir le service funéraire qui vous convient.
• Prendre le temps de réfléchir à vos propres besoins.
• Profiter de la tranquillité d’esprit que cette démarche peut procurer.

Se détachant des habitudes du secteur funéraire, Syprès n’incite pas les personnes à souscrire un contrat de prévoyance obsèques, que vous allez financer auprès d’un assureur. Pourquoi ?
– Il est inutile de financer une assurance avec des surcoûts générés (article du Monde)
– Chacun peut prendre des dispositions autres pour épargner le coût de ses obsèques (livret A par exemple).
– Le.a conseiller.ère funéraire peut prélever directement le coût des funérailles sur le compte du défunt.

ATELIER DERNIÈRES VOLONTÉS

Vous pouvez participer aux ateliers « dernières volontés, derniers jours heureux ». Durant deux heures, vous pouvez comprendre le fonctionnement des directives anticipées, du rôle du notaire, des EHPAD et des soins palliatifs… Mais surtout vous poser des questions, imaginer vos derniers moments heureux et commencer à définir des intentions pour soi, seul ou avec ses proches, formalisées ou non. Il s’agit aussi de savoir ce que vous souhaitez prévoir et ce que vous ne voulez pas définir, ce que vous avez envie de réaliser avant de mourir et ce qui sera de la responsabilité de vos proches.

En quelques mots c’est un atelier pour lever des tabous, afin de :
Faire de ce passage une étape de la vie
Se sentir entendu et écouté
Bénéficier de la dynamique collective pour mieux se projeter
Partager ses craintes et ses idées

Se préparer ce n’est pas accélérer sa propre mort, c’est donner du sens à son existence !

Les 5 raisons de rédiger dernières volontés c’est :
• Prendre conscience de ce qui est important pour soi
• Prendre conscience de ce qu’on veut encore réaliser
• Soulager ses proches dans un moment où ils seront fragilisés
• Se soulager des aspects pratiques et organisationnels
• Trouver un moyen pour être sûr.e que ses volontés soient respectées

GRAINES DE MÉMOIRE

Mémoire, biographie, textes, photos, enregistrements audio ou vidéo

C’est important pour vous ou pour vos proches de laisser une trace sous forme d’un écrit, d’un enregistrement audio ou d’une vidéo. Syprès vous donne la possibilité de conserver et de transmettre une partie de votre histoire… Quand vous le souhaitez.

Accompagnée de ses « historiens de vie », Syprès vous donne l’opportunité de vous raconter lors de moments privilégiés, consacrés aux souvenirs et à la transmission. On questionne qui vous êtes et d’où vous venez, afin de transmettre cette mémoire familiale à vos proches.

Réalisés par des intervenants formés à l’écoute et sensibles aux personnes âgés, les entretiens sont préparés avec méthodologie, en fonction de vos envies, afin de reconstituer le fil de votre histoire de vie.

Restituée sous forme de portfolio, CD, DVD ou diaporama, le support offre la liberté d’agrémenter l’histoire de vie de textes, photos, musiques et films de famille. Par le biais de votre voix, les souvenirs peuvent ainsi être racontés et partagés avec l’ensemble des générations suivantes.

Le passé ainsi raconté permet de nourrir une vie toujours en devenir.

PROJETS PILOTES EN EHPAD

Pour expérimenter de nouveaux services nous constituons un programme de recherche avec des établissements pilotes confrontés de façon récurrente à la mort (Hôpitaux, EHPAD).

Ces professions confrontées à la mort sont très diverses. Elles œuvrent dans les champs de la santé, du soin, du funéraire, de l’administration, de l’accompagnement psychologique et spirituel…

Ces expérimentations portent sur :

La constitution d’hommage aux défunts,
Un service des derniers jours heureux,
Des formations et animations de groupe.

Aujourd’hui, plus de deux personnes sur trois décèdent en établissements hospitaliers ou spécialisés. Ce constat pose de nouveaux enjeux autour de la mort : l’interaction entre la famille, les résident.e.s et les professionnel.le.s des établissements nous oblige à imaginer de nouvelles approches dans la manière d’appréhender la mort pour préparer la fin d’une vie, honorer la dignité de la personne et recomposer les liens de celles et ceux qui restent.

Il s’agit alors de proposer des services qui font appel à des approches hybrides et interdisciplinaires, par exemple, en reconstituant le parcours des derniers moments du domicile à l’EHPAD pour proposer un hommage.