Un théâtre d’objets

Le LAB appréhende notre relation aux objets pour les cérémonies rituelles

Il y a les objets qu’on aime et ceux qu’on aime pas, ceux qui nous interrogent et ceux que l’on a toujours sur nous, ceux qui parlent de l’enfance et ceux qui nous rappellent un voyage ou un souvenir, ceux qui nous ont été transmis… Ceux que l’on trouve dans la cuisine, dans la salle de bain, dans la chambre, dans l’atelier ou dans le salon. Certains ne nous appartiennent pas, d’autres nous sont offerts, nous sont transmis. Certains objets sont là depuis longtemps, d’autres non. Pour certains leur temps est compté, leur obsolescence est programmée… Et quand on les regarde bien, on comprend qu’ils nous disent quelque-chose, qu’ils nous racontent une histoire. Et si c’est à nous de raconter cette histoire, il faut les prendre dans la main, compter sur eux comme des alliés. Entourés, à plusieurs, la parole se libère plus facilement.

Pour cette journée nous avons fait appel à une artiste : Florence Boileau est immergée dans le monde des arts depuis toujours. Infirmière avant de bifurquer vers les arts théâtraux, elle anime de nombreuses séances de médiation et des ateliers de théâtre, de théâtre d’objet ou autour de la marionnette. Elle travaille autant avec des enfants, des adultes et auprès de personnes âgées, notamment au sein de structures médico-sociales.

Cette journée, malheureusement limitée en nombre pour cause de COVID, a permis d’interroger le rapport que nous entretenons avec les objets. Chacun et chacune est venu avec son carton d’objet. Petit à petit, nous avons parlé de nos liens aux objets avant de (re)construire leur histoire, les histoires… Tout un programme qui inspire fortement les cérémonies rituelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *