Appel à candidature : doctorant.e chargé.e de Recherche et d’Innovation Sociale

On recrute à Syprès !!

Appel_a_candidature_SYPRES_CIFRE_charge.e_de_recherche_et_d_innovation

Chargé.e de Recherche et d’Innovation sociale

Doctorant.e sous contrat CIFRE

DESCRIPTION DU POSTE :

Dans un contexte de création d’une coopérative spécialisée dans les aspects de fin de vie, de la mort et du deuil, ainsi que celui plus général de la crise du COVID-19 et ses suites qui ont déjà impacté sur ces aspects, vous êtes un.e véritable associé.e de l’entreprise coopérative. Vous accompagnez la réalisation du programme de Recherche et Développement dans l’objectif de proposer un changement de regard sur la mort et l’expérimentation de nouveaux services.

ACTIVITÉS :

Recherche

  • construire son propre objet de recherche à travers une revue compréhensive de la littérature scientifique sur le sujet (une revue internationale)
  • Mener des enquêtes de terrain (observation, entretiens, retranscription…)
  • Construire une mesure d’impact sociale, analyser les résultats et documenter la démarche

Innovation sociale

  • Mobiliser des parties prenantes. Renforcer leur compréhension et engagement dans la démarche.
  • Concevoir et animer les processus d’expérimentation et de recherche – action.

Développement

  • Fédérer des partenaires.
  • Modéliser et construire des offres de services.

SYPRÈS :

Syprès est une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) créée en 2019. Son objectif est de proposer une approche solidaire autour de la mort à travers :

  • Un service funéraire différent centré sur le service à la personne et sur la construction de cérémonies rituelles civiles.

  • Un espace d’échanges, de recherche et d’innovation sur les problématiques de la mort, et du deuil dans la société française au niveau national. L’objectif d’un lieu de paroles, de compréhension et d’expérimentation est une manière de trouver un cadre qui permettrait d’identifier des solutions sur des sujets qui sont souvent cachées dans la « cité », dans les organisations confrontées à la mort, voire même dans les familles.

Contexte :

Le programme de recherche de Syprès s’inscrit dans une thématique qui est fortement éprouvée par la pandémie de la COVID-19 (angoisse de mort, impossibilité de deuil…) et qui nous a montré des besoins importants de renouveler son appréhension en situation de crise.

Syprès souhaite amener les acteurs économiques et publics concernés et les citoyens à changer de regard sur la prise en charge de la mort. Il s’agit de composer avec les perceptions, les croyances, les symboles, les valeurs des différents acteurs et les frontières qui composent « l’espace » du funéraire.

Située au carrefour de nombreuses disciplines, le programme de recherche et développement de Syprès a vocation à :

  • Requestionner la temporalité de la prise en charge de la mort.

  • Redonner du sens à la pratique professionnelle des professionnels en mettant au centre la valeur du continuum.

  • Redonner une dimension collective au traitement de la mort et une meilleure perception politique et citoyenne.

  • Inventer des nouvelles pistes pour modéliser économiquement la question de l’appréhension de la mort par les entreprises du secteur et par les acteurs politiques.

Problématique :

Comment l’action de Syprès permet de changer le rapport à la mort dans la Cité ?

Axes de recherche :

A partir de ces éléments, le ou la candidate devra élaborer un projet de thèse, en lien les laboratoires Centre Émile Durkheim de l’Université de Bordeaux et PACTE de l’Université de Grenoble.

Plusieurs axes de recherche pourront être mis en avant et articulés :

  • L’appréhension de la mort à l’épreuve de la société : la nécessité d’un changement de paradigme, dont le but est d’analyser la mort comme un processus non plus comme un événement clos dans le temps.

  • Gestion de la mort dans la cité en lien avec les différents acteurs – professionnels, familles, associations, pouvoirs publics, etc. – de la fin de vie, de la mort et du deuil.

  • L’économie de la mort : quel modèle pour répondre aux nouveaux besoins ? Il s’agit de concevoir les modèles économiques à réaliser à partir des évolutions observées des besoins des citoyens, impliquant un changement de cadres et de codes du secteur.

Encadrement :

L’encadrement scientifique de la thèse sera assuré par le coordinateur de Syprès et une co-direction de thèse des laboratoires de Bordeaux et Grenoble.

Profil :

De niveau Bac+5 en sciences humaines et sociales : sciences économiques, science politique, géographie, sociologie, gestion ou autre discipline en sciences humaines et sociales.

Vous avez :

  • Master en Sciences Sociales et intérêt pour la recherche appliquée en sciences sociales,

  • Intérêt pour l’innovation sociale, l’économie sociale et solidaire et les projets d’utilité sociale,

  • Capacité à engager une enquête en science sociale, à maîtriser des techniques d’enquête qualitatives (entretiens, observation, …), à proposer des outils de mesure et à analyser des grandes quantités de données,

  • L’animation de dynamiques collectives est un plus,

  • Regard critique, capacité d’analyse et esprit de synthèse recherchés,

  • Sens du travail en équipe et des valeurs coopératives,

  • La rigueur, la responsabilité et l’autonomie sont des qualités appréciées.

Lieu :

COOPÉRATIVE SYPRÈS – 57 Bd Franklin Roosevelt – 33 400 TALENCE

Conditions :

CDD 3 ans ou CDI, 24 à 30 K€ bruts annuels selon l’expérience. Bourse CIFRE sous réserve de validation de l’ANRT. Prise de fonctions prévue en octobre 2020.

Documents attendus :

– CV et lettre de motivation

– Un exemplaire du mémoire de master du candidat ou travail de recherche valorisant les compétences attendues

– Une note (5-6 pages) présentant votre compréhension des questions de recherche soulevées et la manière dont vous envisagez de les travailler.

Ces pièces devront être envoyées par mail, au plus tard le mardi 30 juin, à l’adresse suivante : olivier.gallet@sypres.fr .